fbpx

Courir l’hiver : comment y prendre plaisir

13 décembre 2023

Aussitôt que la neige se pointe, plusieurs coureurs se cachent ! Certains sortent leur tapis et courent à l’intérieur, alors que d’autres cessent totalement.

Avec son tapis blanc, l’hiver est une si belle saison, on serait fou de ne pas en profiter! Certes, cette saison apporte son lot de défis ou défaites 😉 Mais si tu es prêt.e à relever ce défi et explorer cette magnifique saison, il existe plusieurs solutions pour te rendre la vie plus facile et surtout, rendre ta course sécuritaire!!!

Les défis de la course en hiver

Défi #1 La glace

Celle-ci peut être visible ou cachée sous la neige.
Elle peut être épaisse ou mince, prête à craquer sous ton poids.
Elle peut être sous forme de petites plaques ou alors tapisser une bonne partie de ton parcours.

Défi #2 La neige

Elle peut être une fine couche (recouvrant ou non de la glace, de la bouette, une racine ou tout autre obstacle) ou épaisse de plusieurs (dizaines) de centimètres.

Elle peut être tapée, par des raquetteurs ou autres coureurs ou si tu es un explorateur, elle peut être molle et sans fond…. Et même faire penser à des sables mouvants si tu t’y enfonces et essaies d’en ressortir!!!

Défi #3 : La noirceur

De jour, la neige peut rendre l’atmosphère si lumineuse! Mais la nuit tombée, l’ambiance peut être tout autre! Moi, j’adore sortir à la frontale, mais j’avoue que je suis parfois un peu peureuse!!! Pas des étrangers, car je cours dans le bois dans un environnement sécuritaire, mais des petites bestioles qui ont une voix si forte une fois la nuit tombée!

Défi #4 : Le froid

Pour certains, il s’agit du défi #1. Pour ma part, je préfère qu’il fasse froid à trop chaud. Tsé, vient un certain point où on ne peut plus trop se déshabiller!

Les solutions pour une course hivernale plaisante et sécuritaire

À tout problème il y a une solution!
Voici quelques solutions aux défis qu’apporte la course hivernale

Solution #1 : Être bien équipé de la tête aux pieds

L’habillement

S’habiller pour courir peut être tout un casse-tête! C‘est un art qui vient avec la pratique et les erreurs!
Tu veux garder ta chaleur mais évacuer l’humidité.
On perd 30% de notre chaleur par les mains et les pieds et 40% par la tête. Ce sont donc 3 parties du corps où l’on veut être bien équipé.

Voici une entrevue que j’ai fait avec Emmanuel Joncas de la Boutique La course à pied à Rimouski

Et des idées concrètes de ma coach de canicross Angelica de Kinovie

La visibilité

Porte des vêtements visibles.
Il existe différents dispositifs lumineux ou réfléchissants pour augmenter sa visibilité : dossards, bracelets, bandes. Assure-toi d’être vu autant d’avant que de l’arrière.

Les lampes frontales sont un incontournables pour être vu mais aussi pour voir où l’on va! Pratique pour éviter les obstacles et les plaques de glace. On connait bien celle qui se porte sur la tête, mais il y en a aussi qui se porte à la poitrine.

Garde les pieds sur terre!

Personnellement, la glace est mon pire ennemi l’hiver.
Pour augmenter ta grippe au sol, tu as le choix entre une multitude de crampons à ajouter sous ton soulier ou même à vissés sous la semelle.

Petit truc supplémentaire, ajoute des exercices d’équilibre avant la saison hivernale pour augmenter tes réflexes! Tu te sauveras de quelques chutes!

Il existe aussi des raquettes de course pour courir dans la neige. Voici un article intéressant.

Solutions #2 : les paramètres de course

La cadence

C’est un super moment pour pratiquer ta cadence! Des petits pas te permettront de meilleurs réflexes pour éviter les chutes ou les glissades.

L’intensité

Garde en tête qu’une fois que tu auras eu chaud, tu risques d’avoir froid lorsque tu diminueras le rythme ou arrêteras. Au besoin, planifie tes intervalles relaxent ou ton retour au calme à l’abris du vent ou avec des vêtements supplémentaires.

La durée des sorties

Adapte la durée en fonction de la météo. Si tu prévois de longues sorties, assure-toi d’avoir un abri disponible ou du matériel de survie (couverture, hot pad, nourriture, lumière)
Il m’arrive parfois de faire des aller-retours près de ma voiture ou d’un abri.

 

Solutions #3 : garde ta motivation

L’hiver avec le froid, le vent et la noirceur, il faut parfois se botter les fesses! Mettre en place des stratégies et de simples petits trucs peuvent te faciliter la tâche. Voici quelques idées

  • Planifie tes sorties à ton horaire
  • Suis un programme de course ou aie un entraîneur
  • Choisis les moments où tu as le plus d’énergie ou où tu auras le moins de chance de procrastiner
  • Aie ton matériel facilement accessible et prépare-le à l’avance si possible
  • Trouve-toi un/une amie ou un groupe
  • Profites-en pour découvrir des sentiers ou des nouveaux endroits
  • Sois bien équipé

Si tu es lève-tôt, voici mes trois meilleurs trucs pour ne pas peser sur snooze

Maintenant, aucune excuse, aucune défaite…et si tu en trouve une dis-le moi, je te trouverai une solution.

Vous pourriez également aimer lire…

Booste ton système immunitaire pour rester actif tout l’hiver

Booste ton système immunitaire pour rester actif tout l’hiver

Bonne nouvelle! Faire de l’activité physique modérée régulièrement renforce le système immunitaire!!

Mais savais-tu qu’il existe une période qui s’appelle «la fenêtre ouverte», où le système immunitaire peut être affaibli?

5 causes des fuites urinaires à la course

5 causes des fuites urinaires à la course

Tu fais peut-être partie des 30% de coureuses qui ont des fuites urinaires à la course ou des 45-60% des coureuses d’endurance.

Peut-être en as-tu jamais parlé. Tu endures parce que tu es gênée ou peut-être crois-tu que c’est normal ou qu’il n’y a rien à faire!?

Je te présente 5 causes possibles de tes incontinences urinaires à la course.